Thierry Coffie (Fondateur de ODCI)

Accueil / Uncategorized / Thierry Coffie (Fondateur de ODCI)

“Nous sommes encore au niveau primaire de la démocratie” Thierry Coffie influenceur depuis 2009 , chef d’entreprise, Secrétaire général du comité Miss Côte d’Ivoire, fondateur de la plateforme ODCI ( Observatoire Démocratique de côte d’Ivoire) se prononce dans cet entretien sur l’apport des réseaux sociaux dans le processus électoral .

Qu’est-ce qui vous à motive la création du forum ODCI ?

En 2009, La violence était tellement grande et visible entre lescommunautés que j’ai voulu créer quelque chose pour régler cela. Puisque les réseaux sociaux étaient beaucoup utilisés par les jeunespour échanger et se rencontrer , j’ai vu qu’il y avait une opportunité de transmettre des savoirs et une culture politique de manière assez facile et conviviale.

Quel était votre public-cible en créant ODCI ?

Notre forum s’adresse à tout le monde. Jeunes , leaders et population civile. Mais une chose a le plus attiré mon attention c’est la situation politique de notre pays . La masse est incapable de construire un raisonnement logique sur l’actualité politique. Ils sont plus partisans que démocrate.

Comment jugez-vous le comportement des internautes, notamment des jeunes sur les réseaux sociaux ?

Sur les réseaux sociaux , c’est le désordre complet. Parce qu’il n’y a pas de règles, les gens vont sur ces espaces publiques pour se défouler. Ils publient et partagent tout. Même les choses négatives. Je me suis donc dresser contre ça à travers ODCI.

Que est votre avis sur la participation de la jeunesse à la vie politique ?

Notre jeunesse est très ignorante et suiviste. Les partis n’ont pas formé leurs militants. Les politiques leur ont donné une culture du mythe de la personne de sorte à ce qu’ils tuent père et mère pour leur partis.

La vie politique est calamiteuseQuels canaux utilisez vous pour vous informer ?

Je suis abonné à toutes les plateformes tel que Facebook, LinkedIn,youtube, tweeter et des journaux numériques en français comme en anglais.

Quel commentaire faites-vous de l’atmosphère politique qui prévaut ?

Tout le monde a majoritairement peur qu’il y ait quelque chose. Mais ce climat de peur permanente est entretenu par les politiciens. Car, cela leur permet de mieux gouverner et faire croire à tout le monde qu’ils ont la solution aux problèmes de la population. D’où la dictature à laquelle nous assistons.

Les dirigeants utilisent-ils les réseaux sociaux pour communiquer avec la population ?

Non. Ils se croient trop supérieurs pour utiliser les réseaux sociaux. Ils paient des jeunes pour communiquer sur leurs différentes pages.

La démocratie selon vous est-elle une réalité en Côte d’Ivoire ?

Il n’y a pas de démocratie au sein des partis. Il ne peut donc pas y avoir de démocratie au niveau du pays.

A chaque fois qu’un pouvoir est enplace et qu’il doit remettre le pouvoir sur la table pour une élection, il y a toujours des palabres. Pourquoi ?

En fait , pour la plupart des gens Le jeu politique africain et la pratique politique n’est pas différente de l’accaparement des richesses du pays.

Comment parlez-vous des élections sur ODCI ?

Nous sommes un contre-pouvoir qui dit ce qui ne va pas quelque soit la situation. On essaie d’apaiser et de ramener tout le monde à la démocratie. Même s’ils refusent de comprendre. On a plus des gens qui ont des réflexes que des réflexions.

Soutenez-vous un parti politique dans vos publications ?

Non… Pour moi toute l’ancienne classe doit partir. Je ne trouve donc pas utile de soutenir l’un des partis et de surcroît, l’afficher.

Les gens prennent-ils facilement position sur les réseaux sociaux enCôte d’Ivoire comme cela se voit dans les grandes démocraties ?

On est encore au niveau primaire de la démocratie. Les gens préfèrent annihiler toute personne qui s’oppose à leurs visions et ambitions politique .

La plateforme ODCI a été supprimé le mardi 2 juin 2020 Quelles étaient les raisons de cette suppression ?

La première fois , il y’a des personnes qui ont lancé un film pornographique et l’ont signalé en même temps. Facebook a donc fermé sans tenir compte de l’ancienneté de la plateforme. Et la seconde fermeture s’est faite sans raisons. Je suis certain qu’il y’a quelque chose de louche. Parce que le groupe est très bien tenu.

On fait plus de 8000 publications filtrées par jour.Que pensez vous de la situation politique ivoirienne ?

Je penses que l’Afrique ne s’en sortira pas avec des tels dirigeants quine pensent qu’à s’en enrichir. Pendant que la démocratie a permis à l’Europe de se développer ici elle occasionne notre perte . La corruption, le mensonge, le sang sont les trois choses que nous vivons depuis plus de 60 ans maintenant. Dans mon entendement si le pays doit évoluer ça doit être du collectif. Ce n’est pas une classe dirigeante constitué d’une vingtaine de personnes qui doit évolué et que les autres se contente de les regarder.

Je trouve ça archaïque.A l’approche de l’élection présidentielle, quelle est votre message àl’endroit de la classe politique?

Évitons qu’il y ait du sang. Parce qu’un mort est un mort de trop. Nous n’avons plus besoin de ça en Côte d’ivoire. Il n’y a rien de meilleur que le dialogue. Les dirigeants doivent comprendre qu’on arrive au pouvoir par son parti mais on gouverne pour tout le monde. Ils n’est bon pour personne que la haine perdure..Cette publication a été produite avec le soutien financier de l’Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité de Studio Mozaik et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne. Cette publication a été produite en partenariat avec la DW Akademie. Son contenu relève de la seule responsabilité de Studio Mozaik et ne reflète pas nécessairement les opinions de la DW Akademie.

Laisser un commentaire