ONG « Voix De Femme », suite et fin de la campagne « J’aime mon Pays, je Participe à la Paix ».

Accueil / Uncategorized / ONG « Voix De Femme », suite et fin de la campagne « J’aime mon Pays, je Participe à la Paix ».

C’est le 09 octobre 2020, à 14 h 30, que la commune de Koumassi a accueilli l’ultime étape de la campagne « J’aime mon Pays, je Participe à la Paix » en présence des autorités de la commune et d’un public composé de jeunes, de femmes, représentant la diversité culturelle de cette commune cosmopolite. « Celui qui cherche la Paix, ne l’a pas ; celui qui recherche la Paix, l’a perdu ». Sommes-nous à la quête de la paix ou nous cherchons nous juste à préserver nos acquis et vivre dans la cohésion sociale ? C’est par cette interrogation de l’ONG « Voix De Femme » a introduit ce moment d’échanges sur le thème « J’aime mon Pays ; je participe à la Paix ».Cette table ronde est l’apothéose d’une campagne de sensibilisation qui a débuté le 22 septembre 2020 à la mairie de Yopougon, qui a par la suite visité les communes d’Attécoubé, Adjamé, Abobo, et Bingerville, avant de s’installer le 09 octobre 2020 à 14h30, dans la salle de mariage rénovée de la mairie de Koumassi. A l’étape de koumassi, la présidente de l’ONG « Voix De Femme », Madame YAO AKissi Cedia Christelle a présenté le contexte et la justification de ce projet.Précisant que l’ONG milite pour l’éradication des violences dans les sphères publiques et privées de façon générale, et plus précisément des Violences faites aux Femmes et aux Enfants. Elle a émis le vœux d’une Côte d’Ivoire en Paix pour nous et pour les générations futures.A sa suite l’une des Marraines de L’ONG, Mme KOUROUMA ROKIA a saisi l’instant pour inviter les uns et les autres à des débats francs et sincères pour préserver la Paix dans notre biencommun qu’est la Côte d’Ivoire.Pour finir, Mme KOUROUMA a encouragé la jeunesse à l’ardeur au travail et à l’utilisation à bon escient les TICs au lieu de s’adonner à la facilité, à des discours rageurs et clivant et surtout à la recherche des buzzs. Puis dans un instant solennel, le doyen des maires (maire et adjoints au maire) de Koumassi, l’honorable Touré SOULEYMANE représentant du ministre – maire de la commune, Ibrahim Cissé Bakongo, a tout d’abord décliné son identité pour montrer à l’assistance l’intérêt qu’il porte au thème de la campagne.M. Touré a fait une rétrospective sur les efforts fournis par les sept différents maires de la commune et exprimé sa joie de prendre part à cette table ronde pour partager son expérience mais aussi pour apprendre de l’assistance présent dans la salle. C’estavec une note de satisfaction qu’il a ouvert les échanges de la campagne « J’aime mon pays, je participe à la Paix ».Les interventions des uns et des autres ont montré que la sensibilisation des jeunes à la culture de la paix, si elle est nécessaire en tout temps, elle se révèle néanmoins plus urgente en période électorale. Et ceci passe par la reconnexion des uns et des autres aux valeurs culturelles de l’Afrique en générale et de la Côte d’Ivoire en particulier à savoir, l’amour du prochain, le respect de l’autre et des ainés, la tolérance et l’unité.Le Doyen Touré Souleymane a pris part activement aux échanges et sa contribution pour l’avènement d’une Côte d’Ivoire en Paix avec elle – même et entre ses fils et filles n’a pas été des moindres. Cette tournée dans les différentes communes du district Autonome d’Abidjan a permis à l’ONG « Voix De Femme » de recueillir des propositions concrètes venant de la société civile dans toute sa composante pour les administrateurs de notre pays, la Côte d’ivoire.Cette publication a été produite avec le soutien financier de l’Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité de Studio Mozaik et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.Cette publication a été produite en partenariat avec la DW Akademie. Son contenu relève de la seule responsabilité de Studio Mozaik et ne reflète pas nécessairement les opinions de la DW Akademie. 

Laisser un commentaire